"Longtemps les juges et procureurs sont restés loyaux, à quelques frondes près, aux pouvoirs successifs dont ils étaient les auxiliaires, drapés dans des apparats, destinés à inspirer la crainte au peuple, et silencieux. ( …) Nous étions, en ce début des années quatre- vingts une poignée de « petits juges rouges » qui se mit en tête d’unir les rares associations de magistrats progressistes de l’époque autour d’un projet commun..."

Christian Wettinck, magistrat belge, premier président de MEDEL

L’association MAGISTRATS EUROPÉENS POUR LA DÉMOCRATIE ET LES LIBERTÉS (MEDEL) a été fondée en juin 1985 à Strasbourg par huit organisations professionnelles (syndicats ou associations) de juges et de procureurs issus de six pays européens : la France, la Belgique, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Cette fondation s’inscrivait dans le prolongement de plusieurs rencontres entre magistrats européens engagés dans la défense de l’indépendance de l’institution judiciaire, la promotion de l’Etat de droit démocratique et la construction d’un espace judiciaire européen fondé sur la garantie des libertés et droit fondamentaux, en matière politique comme économique et sociale.

Après la chute du mur de Berlin et la disparition du rideau de fer, MEDEL s’est fortement engagé dans le soutien à la mise en place d’institutions judiciaires indépendantes et respectueuses de l’Etat de droit dans les anciens pays du bloc de l’Est. A cette occasion, l’association s’est progressivement élargie, accueillant de nouvelles organisations de juges et de procureurs venues de l’Est et du sud de l’Europe (Pologne, Roumanie, Moldavie, Tchéquie, Serbie, Bulgarie, Monténégro, Grèce, Chypre, Turquie).

Parallèlement, les activités de l’association se sont diversifiées. A l’organisation de rencontres et de colloques se sont ajoutées l’adoption de prise de position publiques sous forme de communiqué de presse ou de tribunes, ainsi que des missions d’observation et de soutien menées, en partenariat avec d’autres organisations, dans les pays où l’indépendance de la Justice était mise à mal (Serbie en 2012, Turquie depuis 2015). Par ailleurs, MEDEL est progressivement devenu un acteur incontournable du débat juridique et judiciaire dans l’espace européen. Ayant contribué à l’adoption de textes tels que la charte européenne des juges ou les recommandations du Conseil de l’Europe relatives à la justice et à la création de nouvelles institutions telles que le Conseil consultatif des juges européens et le Conseil consultatif des procureurs européens, MEDEL bénéficie depuis le 6 mars 1995 du statut d'ONG consultative auprès du Conseil de l'Europe.

MEDEL regroupe actuellement regroupe 23 organisations de juges et de procureurs, représentant 18 000 magistrats de 16 pays européens.

--------------- (EN)

The association MAGISTRATS EUROPÉENS POUR LA DÉMOCRATIE ET LES LIBERTÉS (MEDEL) was founded in June 1985 in Strasbourg by eight professional organisations (trade unions or associations) of judges and prosecutors from six European countries: France, Belgium, Italy, Spain, Portugal and Germany. This foundation was a continuation of several meetings between European magistrates committed to defending the independence of the judiciary, the promotion of rule of law and the construction of a European judicial area based on the guarantee of fundamental rights, in political as well as economic and social matters.

After the fall of the Berlin Wall and the disappearance of the Iron Curtain, MEDEL was strongly committed to supporting the establishment of independent judicial institutions that respect the rule of law in the former Eastern Bloc countries. On this occasion, the association gradually expanded, welcoming new organizations of judges and prosecutors from Eastern and Southern Europe (Poland, Romania, Moldova, Czech Republic, Serbia, Bulgaria, Montenegro, Greece, Cyprus, Turkey).

At the same time, the association’s activities have diversified. The organisation of meetings and colloquia was complemented by the adoption of public statements, as well as observation and support missions carried out in partnership with other organisations, in countries where the independence of Justice was undermined (Serbia in 2012, Turkey since 2015). In addition, MEDEL has gradually become a key player in the legal and judicial debate in the European area. Having contributed to the adoption of texts such as the European Charter of Judges or the recommendations of the Council of Europe on justice and the creation of new institutions such as the Consultative Council of European Judges and the Advisory Council of Prosecutors European, MEDEL has been a consultative NGO with the Council of Europe since 6 March 1995.

MEDEL currently brings together 23 judge and prosecutor organisations, representing 18,000 judges from 16 European countries.

You are here: MEDEL Association History